enfants"
articles presse & photos
accueil atelier
partenaires
formulaire contact
news
presse
galeries
Accueil

Articles récents & photos

EXPO 2013 :RIORGES CHATEAU DE BEAULIEU. (LE PROGRES - vendredi 8 février 2013)


Il ne reste plus que quelques jours pour aller visiter l'exposition des 35 élèves de l'atelier de Pascale Maingues-Dutel au Château de Beaulieu. Pascale permet à ses élèves jeunes et adultes de montrer la qualité  de leur art au travers d'une exposition où se marient dessins, aquarelles, gouaches et huiles. Une exposition qui propose aussi le travail effectué lors de l'atelier de peinture que Pascale anime au centre de détention de Roanne. En effet, depuis une vingtaine d'années, elle intervient en milieu scolaire pour animer des travaux d'arts plastiques avec des enfants et des adultes en formation professionnelle, fresques murales, spectaces, décoration de classes sur projets pédagogiques en collaboration avec les enseignants. Depuis 1999 elle donne des cours dans son atelier à des élèves de tous âges à partir de cinq ans, et depuis trois ans, engagée par l'administration pénitentiaire, elle dispense également des leçons au Centre de détention de Roanne.


EXPO 2013 :RIORGES CHATEAU DE BEAULIEU. (LE PROGRES - mardi 5 février 2013)


Depuis ce dernier samedi, Pascale Maingues-Dutel propose une exposition au 2ème étage du Château de Beaulieu du travail réalisé par ses élèves adultes et jeunes. Les enfants ont travaillé autour du thème du carnaval, leurs grosses têtes viennent égayer, surprendre ou effrayer peut-être les visiteurs. Les adultes quant à eux ont travaillé pour certains szur le thème de la fête et d'autres jouent mains libres, toutes techniques confondues : dessins, pastels, aquarelle, peinture à l'huile ou acrylique. L'exposition présente le travail de 25 personnes. Quelques tableaux de personnes du centre de détention de Roanne sont aussi accrochés. En effet Pascale va régulierement au centre pour animer un atelier dessin et peinture. Pascale présente de son côté deux oeuvres.


EXPO 2013 / RIORGES CHATEAU DE BEAULIEU.  (LE PAYS - (jeudi 31 janvier 2013)


A l'Atelier de Pascale il n'y a pas d'âge pour le talent. C'est ce que découvriront les visiteurs qui se rendront au Château de Beaulieu à partir du samedi 2 février. Pascale Maingues-dutel est une femme de passion qui a un don : celui de transmettre son art aux autres. Apartir de de cinq ans et sans aucune limite d'âge, elle accueille dans son atelier des artistess en herbe pour leur distiller ses secrets d'artiste plasticienne. S"'amuser à crayonner est ma devise et losque mes petits ou mes grands s'initient aux techniques de la peinture et du dessin, je leur enseigne avant tout le goût du plaisir. L'exposition présentée rassemble le travail de 25 adultes et des enfants. Au travers de leurs toiles le visiteur ressentira l'épanouissement de ces artistes. Certains ont travaillé autour du thème de la fête. Avec les enfants je cherche à enrichir la créativité. Les adolescents sont beaucoup plus dans la technique. Des artistes du centre de détention. D'autres tableaux libre complètent cette exposition enrichissante. Toutes les techniques sont représentées. "Certzins tableaux ont été réalisés dans le cadre des cours que je donne au centre de détention de Roanne car pour moi, il était important de laisser à ces élèves particuliers mais comme les autres, la possibilité d'exposer selon leur volonté". Pascale Maingues-Dutel est une femme de coeur passionnée par la peinture qui, tout naturellement partage son art avec les autres. Ces derniers le lui rendent bien au travers de cette exposition.


EXPO 2010 : MABLY ESPACE DE LA TOUR. (LE PROGRES 8 Novembre 2010)

En entrant sur la partie droite, une crèche en pâte à sel crée une ambiance de fête. Sur les cimaises c’est la découverte de peintures sur « altuglass » avec une ambiance de personnages imaginaires. Tout au centre de la grande salle, ce sont les fleurs qui éveillent l’attention. La petite salle du fond abrite la vie des personnages Léa et Léo qui voyagent. Pour clore le tout Pascale Maingues-Dutel présente ses sculptures en papier mâché tout aussi colorées.


EXPO 2010 : MABLY ESPACE DE LA TOUR. (Interwiew LE PROGRES 4 Novembre 2010)


>>Comment définir la trajectoire de votre passion ?  C’est loin dans mon enfance et la conséquence d’une anecdote. Troisième d’une fratrie de six enfants, je me souviens des veilles de Noël, où Edmond Cointet, céramiste de St. Alban, ami de la famille nous apportait un carton de poteries toutes blanches à peindre.


>>Le rôle de la famille semble important ? J’ai eu la chance d’avoir un père ébéniste. Tout enfant, j’ai aimé le geste du travail de la matière. Je suis ancrée dans la région, et bien que le dépôt de bois et le Refuge du bricoleur de la rue Pierre Semard se soient éteints dans les années quatre-vingt, une flamme est toujours en moi.


>>Comment arrivez-vous à réaliser des œuvres personnelles ?  Il est vrai que je consacre 22 heures de cours à mon atelier de la rue Branly, 8 heures aux écoles primaires à Riorges. Depuis 18 mois, le Centre Pénitentiaire me permet de dispenser 2 heures par semaine aux détenus, femmes ou hommes. La richesse des autres, l’aide de mon compagnon dans la gestion quotidienne me permettent de m’octroyer un temps à moi.

                                                                               

EXPO 2010 : MABLY ESPACE DE LA TOUR. (Le Pays Roannais 4 Novembre 2010)

Dans cette expo colorée, Pascale Maingues-Dutel fait un clin d’œil aux gens qu’elle rencontre : il suffit qu’elle croise une silhouette, une attitude, un enfant, une grosse dame, un couple pour que soudain ses mains s’agitent. Il leur faut se manifester. Cette fois-ci pour donner naissance à des sculptures de papier mâché, des personnages caricaturés ou à des peintures ; les citadines l’inspirent. Mais aussi les fruits, les légumes et les fleurs encore et toujours, pour leurs formes tout en courbes et leurs couleurs.

 

EXPO 2008 : RIORGES CHATEAU DE BEAULIEU.    (LE PROGRES février 2008)

La peinture de Pascale Maingues-Dutel est vivace même si elle se meut dans les natures mortes. Avec une technique particulière elle donne du relief à tout ce qu'elle peint. Alliant toile et altuglass, elle relève l'art de la nature morte en lui rendant le volume, la toile sort du tableau et les ombres qu'elle crée sur le plexiglass ne sont pas là par hasard. Pascale Maingues-Dutel cache encore des amoureux à travers les capitales. Naïve et chatoyante, sa peinture peut devenir très réaliste même si elle semble toujours sortir du cadre. Pascale Maingues-Dutel peut retrouver ses fleurs avec sérénité, il en repoussera d'autres derrière elle.                                                                                                                       

                                                                                                                                                                                                                                                 

EXPO 2008 : RIORGES CHATEAU DE BEAULIEU.   (LE PAYS ROANNAIS février 2008)

"Le regard ne s'empare pas des images, mais ce sont elles qui s'emparent du regard". S'en suit alors une reflexion sur les émotions. L'autre composante du travail de Pascale Maingues-Dutel,  c'est la couleur, éclatante, omniprésente. Les allégories sont également nombreuses, les végétaux s'emparent des portraits, remplacent les chapeaux.  Il y a quelque chose de gai et coloré dans son travail, et pourtant une forme de mélancolie au coeur du regard. Un travail à découvrir !

                                                                                                                                                                                                                                                   

EXPO "Le temps qui passe".   (L'ESSOR décembre 2004)

Le début d'une série regroupés dans la charmante série des "petits coeurs", nous les fait découvrir dans des attitudes et des situations teintées de poésie.                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                                                    

EXPO "Le temps qui passe"   (LE PAYS ROANNAIS décembre 2004)

A n'en pas douter une superbe exposition qui prend toute sa valeur dans la très belle salle de l'Espace de la Tour. A ne pas manquer.

CHARLIEU : 20ème Salon de pentecôte.   (LE PROGRES juin 2000)

L'occasion pour le public régional de découvrir les plantureux bouquets de pascale Dutel, amoureux de bleus et de mauves, qui renouvelle le genre avec un goûteux chou sur deux plans superposés.


EXPO ST HAON.   (LE PAYS ROANNAIS mars 2002)

Originale cette recherche hors de la toile sur le cadre en altuglass. A l'aube du printemps Pascale Maingues-Dutel annonce la couleur et qu'on a changé de saison.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                


LE COTEAU - FOIRE AUX PEINTRES 2002.   ( LE PROGRES septembre 2002)

Le prix du public a été attribué à Pascale Maingues-Dutel.          

BEAUJEU.   (LE PROGRES novembre 1998)

Pour son 10ème anniversaire, la fête des Sarmentelles a choisi une artiste peintre roannaise pour organiser une exposition au théatre de Beaujeu. Auprès des grands noms comme Perrin, Fernandez, Renoux, Michel Pelletier, c'est Pascale Dutel qui a été choisie par le Comité d'organisation du "beaujolais Nouveau". Le tableau officiel est une huile aux couleurs de la vigne dans sa maturité, un cep de Gamay à la fois d'un grand réalisme, porteur  de ses fruits généreux. Chez cette coloriste de talent à la sensibilité exarcerbée mais rejetant toute mièvrerie, on découvre une autre manière de regarder les fleurs et les fruits.

                                                                                                                                                                                                                                                   

EXPO ST. HAON LE CHATEL.   (LE PROGRES novembre 1998)

Chez Pascale Dutel, la lumière et le choix des couleurs amplifient l'intention de rendre très proches et présents les objets traités.

  

Presse

Enfants